18/08/2009

HM ... en 1972 par Christian DELMARCHE



Carte postale avec un affranchissement qui date de 1954





Cliquer sur les photos pour agrandir

Photos de Christian Delmarche / reproduction interdite

Situation actuelle des batiments






























Bonjour ,


Au hasard d'internet je suis tombé sur votre blog.En deux mots je suis collectionneur de tout ce qui touche à l'ABL surtout les FBA/BSD tant de la vie militaire que civile ( familles ) son organisation , son histoire , et surtout de sa " petite histoire " ........... J'ai vu que vous avez passé de nombreux mois à l'HM Köln . J'y ai fais mon service en 1972 / 73 et je connais bien " l'établissement " !


J'ai quelques photos ( aériennes et autres ) de l'époque . J'y suis aussi retourné il y quelques années . C'est maintenant un home et une école gardienne pour juifs . Comme quoi tout est un éternel recommencement. Avant la guerre c'était un " asile "pour Juifs .D'ailleurs Erhenfeld est le quartier juif de Cologne .


En regardant vos photos de l'HM j'ai reconnu beaucoup d'endroits . Sur les photos de la visite du ministre, j'ai aussi reconnu le Général Guérisse . L'infirmière a cornette ne serais-ce Géryl ( une anglaise ) une ancienne de Corée ?

Melle Paquay est décédée il n'y a pas si longtemps ( 2à 3 ans ..? ) d'une affection hépatique.

La femme du colonel Paquay dite " Mimie " ou " madame caramel " du nom de son chien, un basset à long poil , qui l'accompagnait partout . Autre signe significatif : elle "zozottait " un peu, et surtout avait un franc parler .


Elle envoyait souvent son colonel de mari sur " les roses " . Lui était un doux rêveur et " naviguait" sur une autre planète et était d'une distraction peu commune..... C'est un peu pour cela qu'il ne fut jamais Général ..... Albert ( le colonel ) et "Mimie" sont aussi décédés il y 6 à 7 ans . Elle était dialysée depuis plusieurs années et lui je ne me souviens plus de quoi ? Dans mes archives je dois avoir des photos d'eux deux . Je vais fouiller dans mes affaires afin de vous faire plaisir avec quelques photos .



















Je me doute que cette période est marquée a tout jamais dans votre mémoire et que cela fait du bien de retrouver d'anciens points de repères . Cela me passe par la tête : vous souvenez-vous d'Eugène van........ le caporal buanderie ancien de Corée . Il ne savait pas lire et on l'entendait toujours " gueuler" du fond de sa cave sur les " piquets " ou autre "ploucs " affectés a ses services . Eugène était un protégé de " Mimie " Paquay ( en plus il était ancien de Corée ) car il s'était découvert des talents de céramiste et travaillait pendant ses loisirs a l'atelier de céramique ( sorte d'ergothérapie .... )


Presse - journal du corps - février 1965


On parle ici d'Eugène .....van Linthout ( j'avais oublié son nom ....) mais pas de ses vociférations du fond de sa buanderie . Surtout quand je passais par le sous-sol ( section personnel etc ...)Il était déjà caporal mitrailleur en Corée . A la fin des hostilités il a échoué dans la cave a l'HM ou il terminé comme caporal CHEF.....................Je me souviens quand il a été nommé : il n'a pas dessaoulé pendant 8 jours .........J'ai un petit travail de recherche pour une projection photos lors d' un souper de corps d' anciens codos avec lesquels je fais encore quelques activités . Je vais profiter de cette recherche pour retrouver quelques articles ou photos sur l'HM . C'est l'occasion. Il y a aussi le Chef kiné l'adjudant FLAMAND , qui était célèbre ! Il a été entraîneur fédéral de l'équipe d'Allemagne de fleuret ? sabre ? enfin c'était de l'arme blanche . J'ai aussi des photos .


L'histoire de l'infirmière à cornette ( Miss Gerryl ...? ) ....se circonscrit ! C'était elle aussi encore une " coréenne " ..... Elle était chef de service en ophtalmo et oto-rhino-laryngologie . Ce service était au 3e étage au dessus des chirurgies A et B et n'était ouvert que lorsqu'il y avait des patients pour ces pathologies . Ex : les opérations des amygdales étaient programmées afin d'avoir un nombre suffisant de patients . Elle était très connue parce qu'elle était une cheville ouvrière du pèlerinage international militaire de Lourdes .....D'ailleurs pour ceux qui se souviennent : le couloir de la salle était tapissé de photos de groupes - pèlerinage 195 ... 196 .... etc Petite anecdote : Lorsque la salle devait ouvrir, j'étais son "associé " pour la tenir ..... Autant dire qu'elle n'était JAMAIS là , et que je devais me débrouiller seul . Cela m'arrangeait bien : je faisais comme bon il me semblait . Mais il y avait un " bémol " , comme elle était Anglaise, tous les jours à 10 h elle était là " for a cup of tea ....." et je devais moi aussi me plier (et surtout le faire infuser ) au traditionnel " tea time ....." Il est a noter que même lorsque le service était fermé ( la plupart du temps ! ) je devais ( tous les jours ...) quitter la chirug off ( avec l'assentiment de Melle Paquay ) pour le rituel " so british ... " Cela m'arrangeait bien car j'ai su profiter de mon affectation ORL pour m'absenter souvent et faire toutes sortes de choses " virtuelles " ....
Les souvenirs reviennent ......


Cliquer sur les photos pour agrandir













J'ai enfin retrouvé une photo d'Eugène Van linthout ( ancien mitrailleur en Corée ) - caporal buanderie à l'HM Köln et potier de génie ( atelier de céramique de l'hôpital , on dirait aujourd'hui : ergothérapie .....!
Il était presque illettré mais avait  "compensé " par un sens artistique peu commun .
Ses vociférations émanantes du fond de la cave de l'HM étaient connues et faisaient peur aux nouveaux venus..... 
Il faisait partie des " Coréens " protégés par le " Général Guérisse " ..... En plus il était le " chou-chou" des " Madames Welfare", Dames de hauts-gradés  qui occupaient leurs loisirs afin de procurer aux hospitalisés un peu de loisirs, lecture, réconfort .........   


Voilà les " Madames "  dans un couloir de l'HM  avec le chariot lecture de la croix-rouge .Photo de 1963 -
A gauche - Madame Fallon ( épouse d'un Général ) , Madame Abrams et Madame Guérisse ( époux Général médecin ) , que du beau monde ..............
Il manque Madame Paquay (la femme du  colonel médecin ) aussi fort impliquée dans ce cadre.


Jardin d'enfants de l'HM Köln en 1963

Chose assez novatrice pour l'époque , les enfants du personnel et des patients étaient acceptés.
Cela permettait de résoudre bien des problèmes familiaux.
Dire que ces enfants ont plus de cinquante ans aujourd'hui ....






HM en 1995 en cours de démolition et transformation en vue de sa réaffectation civile.

Quelques photos et renseignements sur le site suivant :

http://www.bilderbuch-koeln.de/Fotos/76750

Voir aussi l'Album photos HM de Cologne


Christian DELMARCHE

6 commentaires:

André a dit…

Bonjour Christian ,

J'ai quitté l'HM fin 1968 et malgré que vous ayez fait votre service 4 ans plus tard je retrouve au travers de votre récit toutes les "sensations" de l'époque mais aussi avoir appris beaucoup de choses que je ne savais pas ... ou plus.

Pour l'infirmière à cornette je m'en rappelle vaguement , par contre la Melle Paquay était un peu une punaise avec les patients ou les infirmières mais je lui en ai fait voir de toutes les couleurs .... faut dire que je suis resté les 2 dernières années comme civil car j'avais été réformé après 1 an d'hospitalisation ... et comme j'étais en "chirurgie officiers" au premier étage à côté du bureau des infirmières on se voyait souvent !

De plus j'étais le chouchou de la femme du colonel PAQUAY de l'Hm , ainsi que du commandant médecin et chirurgien Pierre HACKARS qui m'a sauvé la vie et la jambe ..... donc je faisais ce que je voulais dans la mesure de mon état physique.

Dans les anecdotes il y a le fait qu'on ne me réveillait plus à 6h00 du matin pour le thermomètre , que je remettais chaque jour le menu des repas que je voulais , que ma chambre était équipée de la tv et d'un balcon sans oublier que je la fermais à clef quand je ne voulais pas être déranger , que la dernière année j'avais ma voiture privée dans le parking de l'HM etc etc .... rappelons quand même que nous étions dans une enceinte avec autorité militaire ! ! !

J'en ai vu là bas de toutes les couleurs ... mais je "leur" ai bien rendu ...

Un grand merci pour votre intervention et surtout votre collaboration sur ce blog.

Très cordialement / André

Christian DELMARCHE a dit…

Bonjour André ,

Je me souviens des cuisines dans la cave , si l'hygiène de maintenant était passée par là ... Tout y était gras , il fallait faire attention quand on marchait de ne pas glisser .

D'ailleurs les gens qui y travaillaient traînaient tous les pieds par nécessité ........... Ils épandaient ( comme par temps de verglas .......) des Kilos de sel de ménage afin d'avoir "un peu de grip" ......
Enfin toi tu avais des roues .... ah ah ah aha .....

J'ai connu la transition et l'ouverture de la nouvelle cuisine : une vraie cuisine industrielle avec les dernières options, même que c'était tellement automatisé que pour le " plouc vulgum pecus " les explications n'étaient pas suffisantes et dès lors cela s'énervait parce qu'ils n'avaient ( encore une fois ......) rien compris .

La résultante fut que le piquet fut interdit de certaines tâches car il y avait trop de casse ... ils ne faisaient plus que les patates , les poubelles et certaines tâches dirigées par un " averti "

J'ai très bien connu ces épisodes ( a écrire encore une fois des pages et des ....) que j'ai été pendant longtemps : intermédiaire ménage .Cela me permettait , une fois de plus, de m'échapper de mes tâches de nursing . Melle Paquay finissait par bien me connaître et se demandait souvent ce que dans l'avenir j'allais encore inventer pour " édulcorer" mes vacations en chirurgie officier ! Ne pas oublier que j'avais déjà la " cup of tea " de " ten o'clock "( voir un article précédent ) pour fuir mon service ! Donc j'avais ma "gu....e" souvent fourrée à la cuisine , à l' économat , et à Niehl pour contrôle ....... afin de signer une masse de papiers et cahiers .

Je me souviens aussi que nous allions chercher les patates , la viande à Niehl . Cela se trouvait dans des wagons a quai . J'ai souvenance d'un quartier de boeuf qui traînait dans un wagon, emballé dans de la jute et congelé . Ma tâche était à ce moment de chercher le cachet ( le dernier ...) vétérinaire de contrôle et de le consigner sur des papiers d'enlèvements . Il y avait une multitude de cachets qui faisaient dater cette bidoche de qqs années ( malheureusement je n'ose plus l'écrire car j'ai peur de me tromper ...) . Cette merveilleuse marchandise fut hissée et glissée a même le plancher au fond du camion Bedford qui servait a tout faire à l'hôpital ( poubelles, casernement, de temps en temps il allait même chercher le courrier vers 5 h du matin , quoique cette mission était souvent dévolue à l'Unimog ambulance .....il fallait qu'il tourne un peu ...)

De part le fait que j'allais souvent sur une journée dans cette cuisine , j'étais copain avec les magasiniers ( c'était eux qui faisaient les inventaires ...donc pas de problème pour distraire certaines " choses " comme périmées, déchirées etc ...) et un de ceux-ci était boucher dans le civil . Il m'a toujours dit que c'était de la viande de troisième choix, mais lui savait dans ces gros morceaux retirer le " nec + ultra " et le soir toujours à la cuisine ( nous avions les clefs) nous cuisinions en privé ......et invitions des copains ( souvent d'autres petits opportunistes comme nous qui occupaient des postes clefs dans l'hôpital : secrétaire à la compagnie , sec pers ( il nous tuyautait sur les cours du mark et surtout ce que peu de personnes savaient c'est que tous les mois il y avait un résidu de fardes de cigarettes nous distribuées et donc ...( il ne faut pas faire une photo ...)
Enfin : une petite mafia ......


Christian

Ps : celui qui dit que le service militaire était une perte de temps , c'est qu'il l'a mal utilisé ...... ah ah ah aha ....

Christian Delmarche a dit…

Sais tout faire ........

Après plusieurs mois ( 4 ) passés a Gand ( école du service de santé ) je reçois mon affectation pour la Germanie : HM de Cologne .
Guère d'étonnements dans le fait de l'expatriement, je n' étais pas un cas social, et en plus j'étais fils unique ....

Le fait de me retrouver dans une hôpital n'était pas un changement par rapport au civil. Je ne me doutais pas bien de ce qui m'attendais !
Je réfléchis et me dis, c'est pas mauvais comme affectation, je connais beaucoup de médecins qui y travaillent , ou qui y ont transités. Les relations de mes parents m'avaient fait connaître un ancien directeur médecin, de même que le Général en chef de service de santé : le général Guérisse .

Après un nuit passée dans le train, je débarque à Köln Ehrenfeld , la station la plus proche de l'HM. D'autres affectations y débarquaient aussi et c'était comme a l'aéroport : des sortes de " G.O " attendaient avec des pancartes .....
Uw naam ..... ?
Ouie ouie ...ça commence Bien .... : Delmarche
"Te faut me suiffe avec les deux otes........"Les deux autres que je connaissais pas et qui venaient d'un autre centre d'instruction .

Comme autobus , un vieux bedford et hop " allemaal achter .... tot ......"
Comme nous n'étions que trois, nous sommes assis vers l'extérieur de la benne afin de voir " le paysage" .....En fait on rentrait en pleine ville, et l'hôpital était le long d'un ring ( le gurtel ) .

Heure d'arrivée : 5 h du matin , il fait encore +/- sombre.Vu l'heure, c'est l'officier de garde( qui est un sous-off ) qui nous acceuille : " goedem .....aleemaal......hartelijk welcom ........
J'apprendrai, malgré que ce soit un hôpital francophone, que 85 % si pas plus sont des neerlandophones .

En bon wallon, je prends tout de suite la décision de ne pas comprendre et que celui qui veut me parler n'a qu'a le faire dans la langue de Molière.....
La première heure semble de bonne augure, nous sommes dirigés vers le ménage afin de déjeuner . A cette heure quelqu'un ( un plouc )nous attendait avec du café et pistolets ! Tout cela remet du baume au coeur car on sait bien que lorsqu'un milicien est bien nourri , on peut déjà lui demander beaucoup de choses !

La nuit fut longue, et je pensais pouvoir dormir un peu, mais a 8h un caporal du casernement vient nous chercher :
" Gisteren heeft de RSM gezagt......" et 1/2h après nous voila en salopette bleue dans la cour a ramasser les feuilles .......On m'avais déja " entamé" car je n'avais même plus répondu au discours du capo en neerlandais !

J'appris que c'était toujours la même chose, lors d'arrivées , on donnait une salopette et les nouveaux étaient " exposés " dans la cour ...
Je me demandais vraiment ou j'étais tombé, j'avais l'impression d'être dans un pièce de théâtre ou tout le monde était déguisé. Dans la cour, déambulaient des genres de zombies avec des tabliers blancs amidonnés, trop longs, trop courts pour certains ...
En plus .....Morgen ..... Morgen..... et des regards peu compatissants.

On avait déja 4 mois d'ABL et on avait appris a " être occupé " sans montrer qu'on n'avançait pas ...
" Nom de Dieu .... " j'avais fait un petit tas de feuilles afin de justifier mon balais, et voilà( il est 9 h ) qu'une VW coccinelle noire passe un peu trop vite a mon goût , et éparpille mon butin ... Cette voiture va se garer quelques mètres plus loin devant la pancarte : commandant de compagnie ...
" De wind ..... is ......vandaag " : je réponds dans ma barbe, pour moi tout seul ( que j'avais déjà ) : " ouèh ouèh c'est ça ....."
"Vous parlez français ...." alors là je me redresse, et pense de suite : voilà un allié !

à suivre ....

Christian Delmarche

Christian a dit…

Te souviens-tu : le salon de coiffure à l'HM ?
C'est une photo perso .

Christian

André a dit…

Bonjour Christian ,

J'ai ajouté à ton article tes dernières photos concernant l'HM.

Encore merci

Roland Louesse a dit…

Salut Christian,
content de voir et d´avoir de tes nouvelles. Ca fais un brin que j´ai eus de tes nouvelles,Tes photos (et je sais ce que je dis) sont vraiment pour certains quelques choses qui te fais revivre en arrière et intéressant pour en garder un bon souvenir de notre passage en RFA, J´ai aussi un bon répertoire photos de l´HM et si tu es intéressé, contacte moi, ca me ferais énormément plaisir d´avoir de tes nouvelles.
A bientôt
Roland (sur Facebook rolandlou)

Enregistrer un commentaire